L'ouverture des Élancées à Fos-sur-Mer se déroulera demain, samedi 2 février à 11h au Théâtre de Fos, avec le spectacle Les Ombres blanches, précédé d’une représentation scolaire aujpourd'hui. En parallèle, la compagnie Pernette, créatrice de l'œuvre, a organisé avec le Théâtre de Fos un stage Parent-enfant et animé des ateliers Danse contemporaine, à destination des animateurs du centre aéré et d'écoliers de CM2. C'est la répétitrice et assistante chorégraphique de la compagnie, Régina Meier, qui est venue à la rencontre de ces deux publics très différents.

Premier acte hier matin à la Maison des enfants de la Bergerie du Mazet. Quinze animateurs sont présents, autour de Régina Meier. L'atelier se déroule dans la salle de spectacle de la Maison des enfants, bénéficiant d'une sono toute neuve, avec des hauts parleurs incrustés au plafond dans toute la pièce. « Nous avons aussi désormais une salle multimédia, équipée d'un Tableau numérique interactif, commente le directeur, Bouya Kouloubaly. Nous devons être le centre aéré le plus high-tech de France ! » Mais revenons à notre atelier Danse contemporaine : « Je vais vous fournir comme une boîte à outils pour aborder le geste dansé, que vous pourrez utiliser avec les enfants », annonce en introduction aux animateurs Régina Meier. Suit, étape par étape, la construction d'une chorégraphie : les animateurs, par paires, commencent par marcher côte à côte et s'arrêter au même moment sans se parler - « Il faut sortir ses antennes et "sentir" l'énergie de l'autre » -, puis à se remettre en marche ensemble, à s'étirer, à marquer des stops sans aucun mouvement, à descendre au sol où marquer une nouvelle pause, à adopter des postures (« comme une statue »), puis à remonter et se remettre à marcher, alterner gestes très lents et au contraire très rapides... Petit à petit, en faisant appel à la créativité de chacun pour inventer ses propres mouvements, se bâtit un vrai enchaînement, sommaire au départ, puis de plus en plus affiné.

« Nous faisons de tels ateliers chaque année, de théâtre ou de danse, explique Bouya Kouloubaly. Grâce à notre partenariat avec le Théâtre de Fos, nous profitons du moment des Élancées où il dispose entre guillemets d'un "vivier" d'artistes, qui viennent nous donner des conseils avec leur œil de professionnels. L'objectif est de former les animateurs pour qu'ils se professionnalisent, qu'ils améliorent leurs compétences et leur ouverture d'esprit sur le domaine culturel. Cela nous permet de varier les activités : manuelles, sportives et aussi danse et spectacle. Les animateurs pourront mettre en application ce qu'ils ont appris aujourd'hui avec les enfants. »

L'après-midi, Régina Meier officie à l'école Jean-Giono, auprès de la classe de CM2 de Sylvie Neumer, qui a choisi l'option « école du spectateur ». Avec les enfants, la répétitrice et assistante chorégraphique aborde le sujet du spectacle Les Ombres blanches, que les enfants iront voir en représentation scolaire aujourd'hui. Et puisque cette pièce traite de fantômes, elle les guide pour qu'ils imaginent des façons de se mouvoir tels des spectres, qu'ils inventent une gestuelle qui évoque les fantômes. Très vite, les écoliers oublient la peur du ridicule et "se lâchent". Certains se débrouillent formidablement bien ! Comme les animateurs, eux-aussi vont créer leur chorégraphie, sur la musique du spectacle. « Le but de cet atelier est vraiment de les préparer à ce qu'ils vont voir », nous confie Régina Meier. Ainsi sont semées, au fil des spectacles et ateliers organisés tout au long de la saison pour les écoliers, des graines de culture dans le cœur des petits fosséens...

Ne manquez pas l'exceptionnelle galerie de photos de ces deux ateliers, en haut de la page. Et retrouvez le programme complet des Élancées dans notre article Les Élancées ont vingt ans !