Depuis 1937, le quotidien L’Équipe organisait chaque année son Challenge de la ville la plus sportive, mais sa dernière édition remonte à 2013. Pour pallier ce manque, le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports s’est associé avec l'Union sport & cycle et L’Association nationale des élus en charge du sport pour créer en 2017 un nouveau label, Ville active & sportive. « Ce label a pour objet de valoriser les communes qui développent des politiques volontaristes pour promouvoir l’activité physique et sportive, sous toutes ses formes, et accessible au plus grand nombre », expliquent ses organisateurs. Cette récompense est accordée pour deux ans. Fos-sur-Mer a posé sa candidature pour la 2e édition. En effet, à travers une politique sportive ambitieuse, la Ville défend l’idée selon laquelle les activités physiques et sportives constituent un élément important de l’éducation, de la culture, de l’intégration et de la vie sociale. Elles contribuent à la lutte contre l’échec scolaire, à la réduction des inégalités, ainsi qu’à la santé. Le Conseil national des Villes actives et sportives a validé la démarche fosséenne en lui accordant le label.

Un label bien mérité

 

S’il est une ville qui mérite bien d’être qualifiée d’active & sportive, c’est bien Fos ! Plus de 40 associations sportives, 5500 licenciés, une pratique pour tous encouragée et encadrée de l’âge de 5 mois jusqu’à 77 ans et plus, de nombreux équipements haut de gamme, de la compétition au sport de loisir dans des installations dont une partie en libre accès : à Fos-sur-Mer, le sport et les sportifs sont rois ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un Fosséen sur trois licencié d’une association, près de 2,7 millions d’euros de subventions aux associations sportives, 7100 heures annuelles d’interventions en milieu scolaire effectuées par 22 agents de la direction des Sports. Les enfants et les jeunes sont au cœur de cette politique volontariste, avec des moyens importants à leur disposition : des bébés nageurs dès 5 mois ; la natation enseignée aux élèves dès la grande section ; des classes de voile et de kayak pour tous les CE2 et CM1 ; des classes de neige pour tous les CM2 ; une École municipale des sports qui propose la découverte de trois disciplines au choix, à raison d’une par trimestre… Tout cela est rendu possible par l’excellence des installations : trois stades de football et rugby avec pelouses naturelles et trois autres avec pelouses synthétiques, dont un ceint d’une piste d’athlétisme, une enceinte de 12 000 places assises homologuée UEFA de football, une salle de basket et badminton de 1500 places assises bientôt agrandie, cinq gymnases, un stade nautique avec trois bassins dont un extérieur de 50 m, un skatepark de 1000 m², une base de voile et une de kayak, une salle de musculation de 800 m², trois boulodromes dont un couvert, neuf courts de tennis dont deux couverts, un stand de tir, trois dojo, trois City stades et cinq plateaux extérieurs ! N’oublions pas enfin le haut niveau : l’équipe de Pro B, Fos Provence Basket ; un club de Badminton évoluant dans le Top 12 natio­nal ; trois médailles lors des récents championnats de France de Badminton Élite ; quatre titres de champions du monde amateurs de Mixed martial art (MMA)… Le sport à Fos se conjugue au plus-que-parfait !

 

 

Le mot de l'élu
Philippe Pomar, adjoint délégué au Sport
Fos labellisée Ville active & sportive, cela coule de source. Ce label, dont la ville peut être fière, vient récompenser les efforts réalisés par la commune depuis de nombreuses années. Il est l’œuvre de la politique sportive municipale au travers des subventions allouées et des moyens mis à disposition du monde sportif. Il est l’œuvre de la direction des Sports quant à l’entretien des équipements et des interventions auprès des différents publics. Il est l’œuvre de nos associations sportives qui, par leur labeur quotidien, exploitent les moyens mis à disposition et permettent à tout un chacun d’assouvir sa passion. Mais il n’est pas une fin en soi. Fos méritait ce label et mettra tout en œuvre pour que cette distinction perdure et que la population fosséenne puisse rester « active et sportive ».