Vous l'aurez reçu dans vos boîtes aux lettres entre ce soir et demain : le Dicrim (Document d’information communal sur les risques majeurs) sert à informer les habitants sur les différents risques majeurs auxquels ils sont soumis, les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde mises en œuvre, les moyens d'alerte et les consignes de sécurité individuelles à respecter. Conservez-le précieusement.

Le mot du maire
Être le maire d’une ville industrielle comptant 15 sites Seveso implique de grandes responsabilités envers la population. La création du service des Risques majeurs, il y a 12 ans, nous permet d’avoir une vigilance quotidienne quant au suivi des incidents ou accidents, ainsi que sur les autorisations d’exploiter délivrées par le préfet, ou encore sur les enquêtes publiques concernant les nouveaux dossiers. J’exige aussi des services municipaux qu’ils soient entraînés à réagir en cas de crise. Des exercices ont lieu régulièrement afin que les agents acquièrent technicité et pratique dans la protection des populations.
Mon implication depuis 14 ans que je suis maire, dans tous les dossiers relatifs à l’industrie, mes participations aux commissions locales d’information et d’échanges (Clié), ainsi que les différentes crises que j’ai eu à gérer me donnent une expertise des problématiques en jeu et des protocoles à suivre. Cette connaissance du terrain local me permet d’assumer pleinement mon rôle de Directeur des opérations de secours (Dos) en cas de crise et d’être un interlocuteur reconnu et légitime. Le Dicrim est un outil indispensable dans le cadre de notre politique de protection des populations : les Fosséens doivent prendre connaissance des dangers qui existent sur notre commune et acquérir les réflexes à posséder.
René Raimondi