Cette nouvelle version de la pièce de Sophocle, Antigone, procède d'une recherche entre l'auteur de la réécriture, Thierry Paillard, et les interprètes lycéens de l'atelier Théâtre : « Tout a commencé il y a deux ans, lorsque l'auteur confie ses premières pages d'adaptation, la première scène entre Antigone et Ismène, à Amélie et Julia, deux lycéennes, récapitule le dossier de presse. Ambre et Léo les rejoignent et une ébauche des autres scènes se met immédiatement en place.  L'enthousiasme et la symbiose entre tous les membres de l'équipe devient vite très efficace, et avec le peu de temps que chacun peut y consacrer, la pièce trouve rapidement une cohérence qui va pousser l'auteur et metteur en scène à en parler dans des lieux qui reçoivent des spectacles. » Résultat : deux représentations déjà, pour La Nuit des Musées, au Musée départemental de l'Arles antique, ainsi qu'au Festival d'Avignon Off 2018, à l'Hôtel d'Europe. « Lorsque la passion est visible, elle emporte l'adhésion, poursuit la présentation ; ainsi une équipe de trois apprenties comédiennes et trois apprentis comédiens (Ethan et Esteban  prennent leur rôle au pied levé),  forme cette troupe qui va durer jusqu'au Bac, avant que chacun ne parte vers sa vie d'adulte. Voilà ce conte, né au Théâtre de Fos et guidé par Thierry Paillard, porté au plateau grâce à la passion et le désir d'un groupe fervent qui s'est emparé sans retenue de ce "tout nouveau" texte du "très ancien" Antigone de Sophocle. »

La troupe ne répète pas cet Antigone lors des rendez-vous hebdomadaires de l'atelier Théâtre, où d'autres textes sont travaillés en vue de la représentation de fin d'année, mais sur d'autres créneaux horaires, en fonction des disponibilités de chacun. « Ce projet est super !, s'enthousiasme Ambre. Il nous permet de faire plus de théâtre que simplement l'atelier du mercredi et d'approfondir notre travail de comédiens, en faisant différentes représentations. » Léo utilise le même mot : « Nous approfondissons notre jeu en travaillant en groupe restreint et en répétant de nombreuses fois les mêmes scènes ; ça permet de davantage fouiller les personnages, d'apprendre à jouer différentes nuances et émotions. » Amélie note pour sa part que « Jouer dans des lieux différents et des conditions différentes - comme lorsque nous avons joué en extérieur, ce qui était très intéressant - nous permet d'avoir une expérience entre guillemets plus professionnelle », se félicite-t-elle. Quant à Julia, elle retient que « Rencontrer un vrai public, différent de nos parents, est très enrichissant, apprécie-t-elle. À Arles, nous avons pu avoir le retour ses gens, et il était bon : ils nous ont félicités. Ça fait plaisir de voir que notre travail est récompensé. » N'hésitez pas à venir voir par vous-même !

Antigone de Thierry Paillard, d'après Sophocle
Avec Amélie Urbin, Ambre Lentini, Julia Sellami, Léo Garcia, Ethan Masneuf, Estéban Albo
Vendredi 16 novembre à 20h
Espace 233
C.E.C Les heures Claires – Chemin de St Pierre, 13800 ISTRES
Entrée libre