Les travaux étaient annoncés fin février ; le chantier étant officiellement lancé, ils devraient débuter incessamment, pour durer ensuite dix mois : sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Dreal Paca), le chantier du rond-point de la Fossette est sur les rails !

Ses objectifs principaux sont d’améliorer la sécurité du carrefour et l’accessibilité de la Zone industrialo-portuaire et de Port-Saint- Louis-du-Rhône. Pour cela, l’anneau du giratoire va être drastiquement réduit, de 100 m de rayon aujourd’hui à 32 m seulement. « Les camions ont tendance à prendre de la vitesse à cet endroit et, éventuellement, à se renverser », a expliqué Mounem Saies, responsable d'opérations routières en charge du chantier, lors de la présentation du projet en mairie le 6 février dernier. La boucle de 32 m aura pour effet de forcer les poids lourds à diminuer leur vitesse.


Outre ce redimensionnement, deux voies d’évitement vont être créées – des « shunts » les nomme-t-on dans le jargon de l’aménagement routier - en amont et en aval du carrefour. La première de ces bretelles va permettre d’éviter de passer par le giratoire pour bifurquer vers Port-Saint-Louis en venant d’Arles, et la deuxième remplira le même rôle pour assurer la liaison Fos-Port-Saint-Louis, là non plus sans emprunter le carrefour. Les travaux vont comprendre 11 phases jusqu’en décembre 2019, avec les objectifs de maintenir durant tout le chantier le trafic sur toutes les bretelles et dans le giratoire, de garder au moins une voie de circulation pour assurer le flux routier (limitée à 50km/h) et de limiter les travaux sur la voie publique en heures de pointes (les opérations entraînant le plus de gêne seront effectuées de nuit). Reste que le trafic, désengorgeant La Fossette, va se déplacer vers le rond-point des Bannes, entre la Fossette et la direction de Port-Saint-Louis. Le Conseil départemental est en phase d’étude pour passer en deux fois deux voies sur cette portion, ce qui allégerait la circulation.

Au-delà de la fluidification du trafic à La Fossette, un aménagement routier de bien plus vaste importance, la liaison Fos-Salon incluant le contournement de Fos-sur-Mer, a été validé par
le gouvernement en 2013, classé priorité N° 1 (à réaliser avant 2030). La dernière communication de la Dreal à ce sujet, en novembre 2015, mentionnait un budget estimé à 300 millions d’euros et une date prévue pour commencer les travaux à l’horizon 2024. Mais le rapport Duron, remis il y a un an à la ministre des Transports, suscite des questions sur la réelle ambition placée par l'État dans le projet.

Téléchargez le Livret d'information sur le phasage des travaux.