« J'espère que les conseils que nous allons vous donner vous serviront au quotidien », a introduit Monique Potin, adjointe déléguée aux Relations avec les familles et les seniors. Dans le cadre de la Semaine bleue, s'est tenue hier au cinéma L'Odyssée une séance de sensibilisation des seniors aux dangers encourus dans diverses situations, court-métrages à l'appui, afin de leur enseigner les bons réflexes. La prévention contre la délinquance auprès des personnes vulnérables – parmi lesquelles des seniors - est en effet menée régulièrement à Fos-sur-Mer, dans le cadre du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance. Des représentants de polices municipale et nationale s'étaient déplacés pour l'occasion, afin d'éclairer nos personnes âgées de leur expérience de terrain. Pour la police nationale, le brigadier-chef du commissariat de Martigues Carine Bianucci animait les débats, accompagnée du major à la retraite Georges Canepa, nommé délégué à la Cohésion police-population sur notre territoire. Pour la Police municipale, son directeur, Naguib Mehadji, a brossé le tableau d'une équipe d'agents disponible 7 jours sur 7 et 24 h sur 24 avec 43 policiers municipaux, ce qui classe Fos-sur-Mer parmi les premières villes de France pour le ratio entre policiers et nombre d'habitants. Il a également insisté sur le développement de la vidéoprotection, avec de nouvelles caméras prochainement installées qui vont porter le total à 76 sur la commune, et des opérateurs se relayant pour visionner les images en direct, « afin de nous permettre d'intervenir en temps réel » si besoin est. « Nous ne sommes pas là pour vous inquiéter, a prévenu Carine Bianucci. Fos est très loin de certaines villes voisines où l'on trouve bien plus de criminalité. » Mais comme l'on ne saurait jamais être complètement à l'abri, des saynètes représentant des malfrats dans diverses situations ont été projetées, chaque court-métrage étant suivi d'échanges entre policiers et seniors.

Ces derniers ont ainsi bénéficié de précieux conseils : par exemple ne pas laisser apparaître les colliers ou chaînes en or à la vue de tous dans la rue pour ne pas être victime de vol à l’arraché, toujours tenir son sac à main du côté du mur – et ne pas s’y accrocher si l’on vous le dérobe : mieux vaut refaire ses papiers que se faire traîner à terre et blesser ! -, ne pas laisser ledit sac ouvert, ne pas laisser entrer chez soi un inconnu, faux commercial, se méfier des demandes téléphoniques ou sur Internet concernant ses comptes bancaires – et ne jamais donner son code de carte de retrait -, vérifier que personne ne lit derrière votre épaule lorsque vous le composez sur le clavier du distributeur de billets... Et ne pas hésiter à contacter la Police municipale en cas d'un important retrait d'espèces : ses agents vous accompagneront et vous ramèneront à la maison.