Pour la troisième année consécutive, la ville de Fos-sur-Mer affiche son engagement dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Alternant une année de colloque et une année de communication, 2018 sera une année d'information et de sensibilisation. Le 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination des violences faites à l'encontre des femmes, sera marqué par l'illumination en orange de l'esplanade des Droits de l'Homme. L'Hôtel de ville et le Centre culturel Marcel Pagnol arboreront cette couleur officielle de la Campagne Internationale « Unite to end violence against women » (Unis pour la fin des violences faites aux femmes),jusqu'au 10 décembre 2018, qui marquera les 60 ans de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, qui sont aussi les droits de la Femme. Sur le toit de l'Hôtel de ville,sera posée une affiche imprimée d'un ruban blanc, qui marque là encore l'engagement de tous dans cette lutte.

Le public, les professionnels, nos seniors, pourront également débattre autour du thème retenu, « Harcèlement et sexisme », à l'issue de la diffusion du film Les Femmes du Bus 678, le 27 novembre à 14 heures et/ou 18 heures au cinéma l'Odyssée. Le débat sera animé par des intervenants de l'association SOS Femmes 13 et de la police nationale. Quant aux jeunes collégiens, c'est autour du film Respire, qui a connu un vif succès auprès d'eux l'année dernière,que le débat sera ouvert, le matin.

« Faire savoir pour libérer la parole sur la question de la violence faite aux femmes. C'est le point de départ d'une action que le maire et l'ensemble des élus souhaitent soutenir, explique Caroline Roch, conseillère municipale déléguée aux Violences familiales. Il est important que les femmes qui subissent ces violences, sachent qu'elles ne sont pas seules. Pas seules à subir... Elles sont hélas trop nombreuses...Et surtout pas seules lorsqu'elles décident de mettre un terme à leur enfer. Nous avons souhaité qu'elles connaissent les aides et les soutiens que notre Municipalité met à leur disposition. Le partenariat que nous avons mis en place, les services municipaux et le réseau que nous avons créé, peuvent leur être d'un grand secours ». À cet effet, la Ville édite un document, distribué avec ce mensuel et tenu à disposition de tous en divers lieux de la ville, dans lequel se trouve une carte détachable qui synthétise tous les numéros d'urgence et ceux des services locaux ou partenaires. « Gardez cette carte et faites-la connaître, incite Caroline Roch en appelant à l'engagement de chacun. N'hésitez pas à la glisser à toute personne qui vous semble en avoir besoin. Le soutien moral et physique, est une force dans le combat du fléau de la violence faite aux femmes. Et l'union fait notre force ».

Portez le ruban blanc
Lancée en 1991 au Canada, la campagne du ruban blanc clamait publiquement l'opposition de certains hommes à la violence à l'égard des femmes, notamment en arborant un ruban blanc. Ce dernier est devenu un symbole international, porté le 25 novembre par tous ceux qui désirent signifier leur désapprobation de la violence à l'égard des femmes.